Psychomagie le nouveau film d'Alejandro Jodorowsky

Publié le par Géraldine D.

Bonjour à tous,

J’ai assisté à une avant-première du nouveau film/documentaire d’Alejandro Jodorowsky, « Psychomagie » (sortie prévue en octobre) en présence du réalisateur. J'ai eu envie de vous en parler via notre blog. 

Cinéaste et artiste multidisciplinaire il est convaincu que l’art n’a de sens profond que s’il guérit et libère les consciences. Il invente donc une thérapie qui permet de se libérer des blocages par des actes théâtraux et poétiques qui s’adressent directement à l’inconscient : c’est la Psychomagie.

Comme il le souligne, on retrouve dans chacun de ses films une part de psychomagie. Et Alejandro Jodorowsky en profite donc pour intercaler avec beaucoup de pertinence des passages de ses propres films dans le documentaire.

Le début du film est surprenant, voir ... mystique. La symbolique est beaucoup utilisée par Alejandro comme dans beaucoup de ses films d'ailleurs.

Néanmoins celui-ci commence par une comparaison avec la psychanalyse de Freud car pour lui la psychomagie n'est pas tant un art qu'une thérapie, une thérapie par les actes. 

Plusieurs histoires sont présentées sous formes d’interviews. Les interviews d’une vieille dame en pleine dépression et d’une femme atteinte d’un cancer, notamment m'ont touchée.

Il s’attache à montrer les blocages psychologiques de divers patients et, suivant le contexte, il utilise une « technique »différente pour, non pas guérir mais libérer. La scène avec des courges en particulier m’a rappelé quelque chose.… En effet, La psychomagie ce n'est pas guérir : c'est s'occuper de quelqu'un dixit Alejandro Jodorowsky.   

A l'issue de la séance, Jodorowsky nous a posé une question : "Est-ce que le film vous a choqué ?".

Sur le moment, certaines scènes peuvent choquer mais au final elles sont à l’image d’Alejandro : simple et cherchant à montrer la réalité de ce qui est.

A certains égards, ce film m’a fait penser à la transmission PSYREM où je reçois un enseignement différent selon l’intervenant et où j’apprends à utiliser la boîte à outils en fonction du besoin du client....souplesse écoute et créativité, un peu comme Jodorowsky !!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article